de fr it

PlinioBolla

3.1.1859 à Locarno, 23.8.1896 à Olivone, cath., de Castro. Fils de Luigi (->) et de Marietta Leona. Fanny Blanchoud. Gymnase à Locarno puis droit à Lausanne (licence en 1879). B. fut stagiaire à Bellinzone à l'étude Stefano Gabuzzi puis il s'installa à Olivone. Juriste compétent et estimé, il fut membre de la commission extraparlementaire chargée d'examiner les projets d'unification du droit civil. Syndic d'Olivone de 1895 à 1896, il fut dès 1892 député libéral-radical au Grand Conseil tessinois, qu'il présida en 1894, et conseiller national de 1893 à 1896. Elu au Conseil d'Etat en 1893, il refusa cette charge. B. fut aussi membre de la Constituante en 1892 et fit partie de la commission spéciale pour le projet de révision constitutionnelle. Marqué par les sanglantes luttes du val Blenio entre libéraux et conservateurs où sa famille fut impliquée, B. chercha constamment la conciliation et se distingua par son aversion pour tous ceux "qui prétendent détenir le monopole de la vérité et de l'honnêteté". Partisan de l'action politique ferme, dans le respect toutefois de la légalité, B. tenta vainement de freiner la fougue des radicaux qui envisageaient dès 1889 le recours aux armes pour renverser le régime conservateur. Après la révolution libérale du 11 septembre 1890, B. participa, à l'appel du Conseil fédéral, aux conférences de Berne qui ratifièrent l'introduction du gouvernement mixte (radical et conservateur) et du système proportionnel au Tessin. Elu président du parti libéral-radical en 1895, il s'efforça, inspiré par l'esprit des nouvelles institutions et par la volonté de pacification du Conseil fédéral, d'établir l'équilibre entre les courants modéré et radical du parti.

Sources et bibliographie

  • Fonds Luigi Colombi, ASTI
  • Gruner, L'Assemblée, 1, 727
  • L. Bolla, "L'ora arriva sempre": il tempo breve di Plinio Bolla (1859-1896), 1997
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF