de fr it

SeverinoGuscetti

24.6.1816 à Milan, 20.4.1871 dans l'Etat de Victoria (Australie), cath., de Quinto. Fils de Giovanni Antonio, de Quinto, laitier, propriétaire d'un magasin à Milan et de Margherita Ujobi, de Milan. Giuditta Marini, de Besana (Lombardie). Etudes de médecine aux universités de Vienne et Pavie, licence en 1840. Médecin de campagne à Quinto pendant une dizaine d'années. G. adhéra à des sociétés philanthropiques et éducatives d'inspiration libérale. Cofondateur de la Société de tempérance du Saint-Gothard en Léventine (1846) ainsi que de celle des "pacificateurs" (1848) qui cherchait à modérer l'esprit de querelle des citoyens. Il créa une bibliothèque populaire pour la Léventine et fut président de la Société des amis de l'éducation du peuple (1850-1851). Traducteur de petites œuvres éducatives et historiques de Heinrich Zschokke et de manuels populaires de silviculture, rédacteur de textes scolaires de géographie. Encouragé par son ami Stefano Franscini à assumer des responsabilités politiques, il fit partie du Grand Conseil tessinois (1848-1851) et du Conseil national (1849-1851). Conseiller d'Etat de 1851 à 1854 (Instruction publique et hygiène), il milita s'engagea pour les réformes agraires, la sécularisation de l'école secondaire et l'organisation du gymnase cantonal de Lugano. En 1854, des désaccords politiques l'amenèrent à quitter le gouvernement et à émigrer avec sa famille en Australie, où G. exerça la médecine et se lança dans des spéculations agricoles.

Sources et bibliographie

  • ESI, 1885, 315-317, 325-329, 343-348, 355-357
  • G. Nizzola, La Società ticinese degli amici dell'educazione nel primo mezzo secolo di vita (1837-1888), 1889, 88-90
  • Gruner, L'Assemblée, 1, 742
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF