de fr it

Johann BartholomeArpagaus

3.10.1810 à Cumbel, 3.2.1882 à Cumbel, cath., de Cumbel. Fils de Luzi Antoni, paysan. une fille de Johann Mathias Candrian, de Bonaduz, huissier de la Ligue grise. Ecole villageoise, école secondaire à Feldkirch (A), Soleure et Lucerne; dès 1834 études à Fribourg-en-Brisgau, Paris et Heidelberg. Docteur en médecine, A. ouvrit un cabinet à Ilanz et acheta les bains de Peiden qu'il dirigea jusqu'en 1868. Il est l'auteur de publications médicales, littéraires et politiques. De 1865 à 1873, il collabora au journal libéral Ligia Grischa, dont il fut le rédacteur de 1866 à 1869. Conseiller communal (législatif) à Ilanz. Membre du Grand Conseil (1848-1850, 1856-1858, 1859-1861, 1864-1865, 1868-1869), du Petit Conseil (1866-1867, 1870-1871). Conseiller national (1851-1854), conseiller aux Etats (1860-1861), il s'intéressa plus particulièrement aux transports et au commerce. «Le bon docteur A.» perdit son assise politique avec le déclin du catholicisme libéral dans la Surselva.

Sources et bibliographie

  • Gruner, L'Assemblée, 1, 605-606
Liens
Autres liens
e-LIR
Notices d'autorité
GND
VIAF