de fr it

Caspar deLatour

12.2.1827 à Breil/Brigels, 21.2.1861 à Coire, cath., de Breil/Brigels. Fils de Caspar Theodosius (->). 1855 Juliana Wecker, fille de Christian Joseph, landamman. Beau-frère d'Alois (->). Ecoles catholiques cantonales de Disentis et Coire (1839-1846). Etudes de droit à Heidelberg et Bologne (1846-1848). Avocat. Service dans l'armée italienne à Ancône et Bologne (1848-1849). Député au Grand Conseil grison dès 1849, landamman du cercle de Disentis (1853-1855), conseiller d'Etat (1855-1856). Conseiller aux Etats (juillet 1854-juin 1855, juillet-octobre 1857), conseiller national (1857-1861, finalement vice-président). L. se situait à la gauche de l'Assemblée fédérale. Lieutenant-colonel (1860), inspecteur pour Appenzell, Saint-Gall et Glaris. Influent politicien catholique libéral de la Surselva, il lutta pour une école cantonale paritaire et se mobilisa pour le projet de chemin de fer du Lukmanier (qui ne fut jamais réalisé). Zofingien dès 1844.

Sources et bibliographie

  • Gruner, L'Assemblée, 1, 618-619
  • A. Collenberg, Die de Latour von Brigels in der Bündner Politik des 19. Jahrhunderts, 1982
Liens
Autres liens
e-LIR
Notices d'autorité
GND
VIAF