de fr it

Johann JakobAbegg

23.7.1834 à Küsnacht (ZH), 17.2.1912 à Küsnacht, prot., de Küsnacht. Fils de Hans Jakob, maître-boulanger, fabricant de soie de 1850 à 1853, président de commune et juge de corporation. Cousin de Carl (->). Célibataire. A. fréquenta l'école industrielle de Zurich puis l'école de tissage de soie de Lyon, où il se forma simultanément dans un commerce de soieries. Associé de la soierie Kägi, Fierz & Cie à Küsnacht de 1859 à 1884, puis de la firme qui lui succéda, Abegg & Maeder, de 1885 à 1889. Cofondateur en 1881 de l'école de tissage de soie de Zurich, membre et président de sa commission de surveillance durant plus de trente ans. La carrière politique d'A. débuta à Küsnacht, où il exerça, selon la tradition familiale, diverses charges (Conseil communal, commission scolaire). Au niveau cantonal et fédéral aussi, A. se montra soucieux de la défense des intérêts locaux, intègre et modeste, ce qui lui valut une grande popularité sur les bords du lac de Zurich. Il présida la Caisse d'épargne, le service des eaux, ainsi que la société des instituteurs de sa commune, et s'engagea d'une manière déterminante pour la construction d'une ligne de chemin de fer sur la rive droite du lac de Zurich (1894). Elu libéral de la Constituante de Zurich à forte tendance démocrate en 1868. De 1869 à 1911, A. siégea au Grand Conseil, qu'il présida en 1899. Membre du Conseil cantonal de l'instruction publique (1890-1908), il se préoccupa principalement des aspects financiers et de l'édition des livres scolaires. Elu en 1887 au Conseil national, il en fit partie jusqu'à sa mort. A., qui se consacra exclusivement à la politique dès 1889, s'attacha aux questions économiques et financières au sein de plusieurs commissions: gestion, alcool, tarifs douaniers et chemins de fer. Partisan du libéralisme économique mais influencé par les idées démocratiques, A. se situait au centre du groupe radical et jouait ainsi un rôle de médiateur. Major d'infanterie.

Sources et bibliographie

  • NZZ, 1912, nos 49, 51, 52
  • Gruner, L'Assemblée, 1, 47
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF