de fr it

WalterBissegger

5.10.1853 à Bernrain (auj. comm. Kreuzlingen), 30.4.1915 à Zurich, prot., de Bussnang et (dès 1899) Zurich. Fils de Johannes, directeur de la maison d'éducation pour garçons de Bernrain. Ida Ryff, de Bâle. Maturité en 1872, études de théologie (un semestre), de langue et littérature allemandes et d'histoire à Bâle, de philosophie à Leipzig. Docteur ès lettres en 1877. B. fut maître de gymnase et correspondant local de la NZZ à Bâle (1878-1883), rédacteur de la rubrique étrangère (1883-1885), rédacteur en chef (1885-1915) de la NZZ. Au sein de l'Union de la presse suisse fondée en 1883, dont il fut président central de 1892 à 1894, il s'engagea pour que le journalisme devînt une profession. Porte-parole des radicaux au Grand Conseil de ville de Zurich (1892-1911, président en 1899), au Grand Conseil zurichois (1893-1915, président en 1903-1904). Conseiller national (1905-1915), il s'occupa de la réforme de l'administration fédérale et de la création du Parc national (président de la commission). Il présida le Parti radical suisse de 1907 à 1911. Homme politique progressiste, B. vit des alliés dans les libéraux de gauche (démocrates). Il favorisa le développement de la politique sociale et une entente avec les socialistes, dont il rejetait cependant la théorie de la lutte des classes et l'antimilitarisme. Mais il échoua, avant la Première Guerre mondiale, dans sa tentative d'apaiser les antagonismes de classes sous la houlette des radicaux. B. fut cependant reconnu, même hors de son parti, pour un éminent publiciste et un authentique réformateur politique.

Sources et bibliographie

  • Gruner, L'Assemblée, 1, 52-53
  • E. Richner, Walter Bissegger. Chefredaktor der Neuen Zürcher Zeitung von 1885 bis 1915, 1983
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF