de fr it

EmilKlöti

Le maire de Zurich à son bureau. Photographie de Hans Staub, vers 1939 (Fotostiftung Schweiz, Winterthour) © Fotostiftung Schweiz.
Le maire de Zurich à son bureau. Photographie de Hans Staub, vers 1939 (Fotostiftung Schweiz, Winterthour) © Fotostiftung Schweiz.

17.10.1877 à Töss (auj. comm. Winterthour), 30.9.1963 à Zurich, prot., de Winterthour et Zurich. Fils de Konrad, instituteur, procureur de district, grutléen, et d'Elisabeth Baumgartner. Célibataire. Etudes de droit et d'économie politique à Zurich (1896-1900), doctorat en droit (1901). Secrétaire de l'office des impôts (1900) et du Département des travaux publics (1902) du canton de Zurich. Conseiller municipal (Impôts dès 1907, Finances dès 1909, Travaux I de 1910 à 1928), puis président de Zurich (1928 à 1942). Membre du PS dès 1902 (aile droite; président en 1916-1917) et de la VPOD. Député au Grand Conseil zurichois (1908-1911 et 1917-1919), au Conseil national (1919-1930, premier socialiste élu à sa présidence en 1921-1922) et au Conseil des Etats (1930-1955). Cofondateur et président (1919) de la Fédération internationale pour l'habitation et l'urbanisme. Administrateur de nombreuses sociétés (Forces motrices du canton de Zurich, CFF). Juge suppléant à la cour de cassation cantonale (1921-1963) et au Tribunal fédéral (1921-1948). Directeur des travaux et président de Zurich à une époque où la ville connaissait une forte croissance, K. privilégia un urbanisme ménageant des espaces verts et des zones préservées. Il encouragea la construction de logements par la commune et par des coopératives. Pionnier de la planification régionale (plan d'urbanisation du Grand-Zurich en 1915), il ouvrit la voie à la deuxième vague de fusions entre la ville et les communes voisines, en 1934. A la tête de la municipalité "rouge" (1928-1938), il imposa pendant la crise des réductions de salaire au personnel communal et des hausses d'impôts. Sur le plan cantonal et fédéral, il milita pour le système proportionnel (auteur du projet de loi qui l'introduisit en 1919 pour les élections au Conseil national). Candidat au Conseil fédéral en 1929 et 1938, il se heurta à l'opposition de la majorité bourgeoise. Docteur honoris causa de l'EPF de Zurich (1930) et de l'université de Zurich (1939, pour son action en faveur de l'Exposition nationale).

Sources et bibliographie

  • Die Proportionalwahl in der Schweiz, 1901
  • Doc. conseillers municipaux et fonds, AV Zurich
  • Fonds, Sozarch
  • Dr. Emil Klöti, 1877-1963, [1963]
  • P. Schmid-Ammann, Emil Klöti, Stadtpräsident von Zürich, 1965
  • Gruner, L'Assemblée, 1, 84
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF