de fr it

Johann JakobSpörri

20.1.1822 à Allenwil (comm. Bauma), 16.12.1896 à Bauma, prot., de Bauma. Fils de Jakob, fabricant de cotonnades, et d'Anna Ringger. 1848 Aloisia Streitzeck, fille de Franz, de Prague. Gymnase privé Scherr à Winterthour (1841), maturité à Zurich (1843), études de médecine à Berne (1843-1844), Zurich (1844-1846), Heidelberg, puis Prague et Vienne (1848-1849), doctorat à Zurich (1849). Médecin à Bauma dès 1850. Adjoint du médecin de district (1852), médecin de district (1860-1892). Conseiller national démocrate (1869-1871). Expert sanitaire des arrondissements militaires de Wetzikon et Wald (1853-1870). Administrateur du chemin de fer du Tösstal (1871-1878). S. accorda la priorité à son activité de médecin de campagne aux dépens d'une carrière politique. Il soutint la création d'une succursale de la Banque cantonale zurichoise à Bauma, la construction de la ligne du Tösstal, ainsi que l'amélioration de l'assistance publique et de la législation sur les fabriques.

Sources et bibliographie

  • G. Strickler, Chronik der Familie Spörri, 1915, 218-222
  • Gruner, L'Assemblée, 1, 107
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 20.1.1822 ✝︎ 16.12.1896

Suggestion de citation

Markus Bürgi: "Spörri, Johann Jakob", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 15.06.2010, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/003695/2010-06-15/, consulté le 09.02.2023.