de fr it

Emil Johann JakobZürcher

11.6.1850 à Wildberg, 3.10.1926 à Zurich, prot., de Grub (AR). Fils de Johann Jakob, pasteur, et de Dorothea Amalia Benz. 1876 Bertha Maria Louisa Mordass, fille de Jakob, artisan à Berlin. Etudes de droit à Zurich et à Berlin, doctorat à Zurich (1872). Substitut du procureur général à Zurich (1872-1874), greffier du tribunal cantonal à Trogen (1874-1875), avocat à Winterthour (associé de Ludwig Forrer, 1876-1881), membre de la cour suprême de Zurich (1881-1890, président de la cour d'assises de 1885 à 1890), juge à la cour de cassation (1890-1926), professeur de droit pénal et de procédure civile et pénale à l'université de Zurich (1890-1920). Membre (dès 1872, aile gauche) et dirigeant (après 1900) du parti démocratique du canton de Zurich, député au Grand Conseil zurichois (1883-1912), conseiller national (1899-1919). Z. rédigea le code pénal zurichois de 1886. Il mit au centre de ses préoccupations l'harmonisation du droit pénal suisse. Il fit partie de nombreuses commissions et associations dans le domaine du droit pénal et fut un pionnier de la criminologie. Docteur honoris causa de la faculté de médecine de l'université de Zurich (1923). Lieutenant-colonel d'infanterie.

Sources et bibliographie

  • Gruner, L'Assemblée, 1, 132-133
  • S. Holenstein, Emil Zürcher (1850-1926) - Leben und Werk eines bedeutenden Strafrechtlers, 1996
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF

Suggestion de citation

Weiss, Reto: "Zürcher, Emil Johann Jakob", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 25.06.2012, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/003736/2012-06-25/, consulté le 21.10.2020.