de fr it

Emil RemigiusFrey

9.10.1803 à Bâle, 17.2.1889 à Arlesheim, prot., de Bâle. Fils de Remigius, commandant de place, et d'Anna Margarethe Burckhardt, de Bâle. Henriette Chatoney, de Morat. Etudes de droit à Bâle, Heidelberg, Göttingen et Paris, doctorat en 1825. Privat-docent à l'université de Bâle (1826-1831). Lors des troubles de la séparation à Bâle, F. prit le parti des campagnards; membre de leur gouvernement provisoire (1831), il déménagea à Münchenstein, qui lui offrit la bourgeoisie d'honneur en 1832. La même année, il prit part comme vice-président de la Constituante à la fondation du canton de Bâle-Campagne. Adversaire de Stephan Gutzwiller, il fut durant des décennies l'âme des partisans de la démocratie directe, groupe appelé plus tard parti du mouvement. Dès 1835, il rédigea le journal d'opposition Baselbieter Volksblatt. Il appartint à toutes les Constituantes jusqu'en 1863. Membre du tribunal cantonal (1832-1835, 1841-1854 et 1857-1862, plusieurs fois président), il représenta son canton à la Diète (1833, 1836, 1838, 1842-1846 et 1848). Après la guerre du Sonderbund, la Confédération l'envoya comme commissaire en Valais (1847-1848). Il fut conseiller national (1848-1851), conseiller d'Etat (1854-1857), député au Grand Conseil (1862-1868), conseiller aux Etats (1864-1867). Il contribua au succès du mouvement démocratique de Christoph Rolle en 1862-1863. Administrateur de la Banque cantonale de Bâle-Campagne (1864-1888, président de 1878 à 1881). A la fin de sa vie, il publia ses réflexions dans la Kritische Zeitschrift für Rechtswissenschaft et le Rechtsfreund.

Sources et bibliographie

  • Fonds, StABS
  • Gruner, L'Assemblée, 1, 477
  • R. Blum, Die politische Beteiligung des Volkes im jungen Kanton Baselland, 1977
  • K. Birkhäuser, Der Baselbieter Politiker Stephan Gutzwiller, 1982
  • F. Grieder, Der Baselbieter Bundesrat Emil Frey, 1988
  • Dr. Emil Frey, 1989
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF