de fr it

Jakob BernhardGraf

24.7.1824 à Maisprach, 10.1.1887 à Liestal, prot., de Maisprach. Fils de Bernhard, agriculteur et aubergiste, et de Barbara Wagner. Célibataire. Ecole cantonale à Aarau, études de droit à Heidelberg, Berlin et Paris. Préfet du district de Liestal (1852-1862). Procureur général du canton de Bâle-Campagne (1862-1864, 1870-1878). En 1864, G. démissionna pour protester contre sa mauvaise réélection et s'inscrivit au barreau (1864-1866). Conseiller d'Etat radical (Justice et police, 1866-1870). Représentant des "Anti", opposés à la politique de parti excessive menée par Christoph Rolle. Conseiller national (1863-1867, 1872-1887). Plusieurs fois juge suppléant au Tribunal fédéral jusqu'en 1880. Président de l'Association patriotique (1872-1874), il lutta pour la révision de la Constitution fédérale. Député au Grand Conseil et président de la cour criminelle à temps partiel (1878-1887).

Sources et bibliographie

  • Gruner, L'Assemblée, 1, 478
  • R. Blum, Die politische Beteiligung des Volkes im jungen Kanton Baselland, (1832-1875), 1977
  • K. Birkhäuser, éd., Personenlexikon des Kantons Basel-Landschaft, 1997, 68
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF

Suggestion de citation

Birkhäuser, Kaspar: "Graf, Jakob Bernhard", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 09.01.2007, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/003825/2007-01-09/, consulté le 26.11.2020.