de fr it

FrédéricRaisin

25.8.1851 (Frédéric Resin) à Conches (comm. Chêne-Bougeries), 1.2.1923 à Genève, prot., de Cronay et Genève. Fils de Pierre Isaac Etienne, juge d'instruction, et de Catherine Hélène Granger. 1885 Henriette-Stéphanie Braillard, fille de Frédéric-Henri. Etudes de droit à Heidelberg et Genève. Avocat d'affaires (1873), juge suppléant au tribunal civil, puis à la cour de justice (1892-1922), bâtonnier du conseil de l'ordre des avocats de Genève en 1902 et 1913. Député au Grand Conseil genevois pour la Jeune République (mouvement radical, 1878-1880), puis pour le parti démocratique (1884-1895, puis en 1901 et 1913). Conseiller aux Etats (1890-1892). Amateur de littérature, il traduit les poèmes de l'Argentin Leopoldo Diaz, compose des poésies satiriques et, sous l'anagramme Nisiar, écrit dans l'Intermédiaire. Membre de jurys de peinture et de commissions artistiques.

Sources et bibliographie

  • Coupures de presse et ms., AEG
  • Fonds, BGE
  • Cat. des tableaux, aquarelles, dessins et gravures, objets d'art et d'ameublements, meubles, bronzes, porcelaines, etc. dépendant de la collection de M. Frédéric Raisin [...], 2 parties, 1927-1929
  • Gruner, L'Assemblée, 1, 964-965 (avec erreurs)
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF