de fr it

Alfred von derWeid

10.10.1814 à Fribourg, 30.3.1881 à Fribourg, cath., de Fribourg. Fils de Jacques-Philippe, député (1816-1831), membre du Conseil secret (1828-1831), et de Fidèle Joséphine d'Andlau. Julia Valentine de Couessin de Bois-Riou, d'une famille noble française. Etudes de droit à Fribourg-en-Brisgau et Munich. Secrétaire du Conseil de police en 1840, puis greffier au tribunal cantonal en 1841, enfin chancelier d'Etat (1846-1847). Sa carrière politique le porta au Conseil national (1854-1872), au Conseil d'Etat (1855-1865) et à la députation singinoise au Grand Conseil (1856-1871). Son entrée et celle de François-Xavier Bondallaz au Conseil d'Etat furent une ultime et vaine tentative du régime radical pour se maintenir au pouvoir en y associant des conservateurs modérés. Directeur des cultes (1855-1857), W. mena à bien le retour de l'évêque Marilley; puis, directeur de la police et de la guerre (1857-1865), il rédigea la loi sur l'organisation militaire de 1858. Il effectua des missions à Paris et Londres pour contracter des emprunts en faveur du chemin de fer Berne-Fribourg-Lausanne. Adversaire des radicaux, puis des conservateurs, il se place dans la tendance du "juste milieu", se déclarant notamment favorable à la révision de la Constitution fédérale de 1872. Sa carrière militaire l'amena à l'état-major fédéral (1841-1845) et au grade de colonel d'artillerie en 1861.

Sources et bibliographie

  • A. Gremaud, La députation fribourgeoise aux Chambres fédérales, mém. lic. Fribourg, 1960
  • Gruner, L'Assemblée, 1, 406-407
  • G. Andrey et al., Le Conseil d'Etat fribourgeois 1848-2011, 2012, 36-37
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF