de fr it

EmilGrünenfelder

6.6.1873 (Johann Aemilian) à Vilters-Wangs, 25.5.1971 à Saint-Gall, cath., de Wangs (comm. Vilters-Wangs). Fils de Johann Anton, petit paysan et charpentier. Maria Nüssli, fille de Johannes, meunier, aubergiste et commerçant. Gymnase à Schwytz, lycée à Stans, études de droit à Fribourg et Berne, licence en 1898. Stagiaire dans le cabinet de Carl Zurburg à Altstätten (1898-1899). Avocat indépendant à Flums (1899-1920) et directeur du Sarganserländer (1912-1915). Député conservateur au Grand Conseil saint-gallois (1909-1920), conseiller d'Etat (1921-1942, landamman en 1926-1927, 1932-1933 et 1937-1938). Conseiller national de 1905 à 1943 (non réélu). Président du parti conservateur populaire cantonal (1927-1936). Chef du Département de la justice, G. s'occupa des lois cantonales sur la procédure civile, sur l'introduction du Code civil suisse (avec son ordonnance d'application) et du Code pénal; il prépara plusieurs arrêtés sur les eaux et la pêche. Il obtint l'introduction dans le canton de Saint-Gall du bail de chasse (permis de chasse collectif attribué sous forme de bail), ce qui apporta aux communes des revenus complémentaires. Il promut inlassablement l'amélioration foncière de la vallée de la Seez, notamment comme président de l'Entreprise de la Seez (1900-1970). Il siégea aussi dans la commission d'amélioration foncière des plaines du Rhin et de la Linth. Il inspira et défendit avec véhémence l'initiative de Flums, adoptée en 1920, selon laquelle la répartition des mandats au Grand Conseil saint-gallois devait se faire en calculant non plus le nombre total des habitants de chaque région, mais seulement celui des citoyens suisses. En 1963, il lutta à nouveau avec succès pour les mêmes revendications. Au Conseil national, il s'intéressa surtout aux questions juridiques. Il prit part à l'élaboration du Code pénal suisse.

Sources et bibliographie

  • Geschichte des Seezunternehmens von 1851 bis 1965, 1966
  • Gruner, L'Assemblée, 1, 558
  • «Die Landammänner des Kantons Sankt Gallen, 2. Teil: 1891-1972», in NblSG, 113, 1973, 30-31
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF