de fr it

AntonMessmer

1.2.1858 à Thal, 3.5.1937 à Saint-Gall, cath., de Thal. Fils de Josef Anton, agriculteur, secrétaire du Conseil communal. Theres Lutz, fille de Johann Gebhard Lutz. Ecole cantonale de Saint-Gall, apprentissage de commerce à Bâle. D'abord marchand de broderies à l'étranger (1877-1882), M. exploite ensuite sa propre entreprise à Bazenheid (1882-1909), et dote cette commune d'une nouvelle église. Membre du conseil d'éducation saint-gallois (1891-1902), député au Grand Conseil (catholique-conservateur, 1891-1902 et 1912-1933), conseiller d'Etat (Finances, 1902-1912), collaborateur au Service fédéral pour l'impôt de guerre et l'impôt sur les bénéfices de guerre (1915-1918), conseiller aux Etats (1919-1935, président en 1929-1930). Son principal mérite au Conseil d'Etat fut l'introduction d'une loi fiscale équilibrée; au Conseil des Etats, son influence s'exerça essentiellement sur la commission des finances. Membre de nombreux conseils d'administration, M. fut le premier vice-président catholique-conservateur de celui de la Banque nationale.

Sources et bibliographie

  • Gruner, L'Assemblée, 1, 571-572
  • «Die Landammänner des Kantons St. Gallen, 2. Teil: 1891-1972», in NblSG, 113, 1973, 22-23
Liens
Notices d'autorité
GND