de fr it

ThomasThoma

10.11.1822 à Amden, 13.12.1895 à Saint-Gall, cath., d'Amden. Fils de Thomas, marchand de bétail, et de Dorothea Böni. 1855 Franziska Helbling. Collège Saint-Michel à Fribourg, études de droit à Heidelberg. Secrétaire du préfet du Gaster (1848), avocat à Rapperswil (SG, 1849-1853), secrétaire du Département de l'intérieur (1854-1855), greffier au tribunal criminel et secrétaire communal de Tablat (1855), greffier du tribunal cantonal (1856-1878), conseiller d'Etat (Intérieur et Justice, 1878-1891), juge cantonal (1891-1895). Député au Grand Conseil saint-gallois (1855-1856 et 1873-1891), conseiller national radical de tendance modérée (1874-1884). T. contribua à la victoire des radicaux lors de l'assemblée de district de Schänis (1847), ce qui permit à ces derniers d'obtenir la majorité au Grand Conseil. Le canton de Saint-Gall devint ainsi favorable à une intervention armée contre le Sonderbund. Il prit une part active au Kulturkampf et fut, de 1873 à 1878, avec Johann Jakob Zingg, rédacteur de l'organe du mouvement catholique-chrétien Der Freisinnige. Après 1875, il renonça au Kulturkampf et à la polémique anticléricale dans son journal; en 1878, il se distança des catholiques-chrétiens.

Sources et bibliographie

  • Fonds, StASG
  • Gruner, L'Assemblée, 1, 590-591
  • «Die Landammänner des Kantons St. Gallen, 1. Teil: 1815-1891», in NblSG, 111, 1971, 44-45
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF