de fr it

OttoHöppli

26.5.1880 à Frauenfeld, 18.10.1957 à Frauenfeld, prot., de Krillberg (comm. Wängi). Fils de Jakob, tailleur. 1907 Louise Ehrensperger, fille de Jakob, charpentier. D'extraction modeste, H. fut verrier dans la vallée du Rhin saint-galloise (1897-1907), magasinier à la coopérative ouvrière de Rorschach (1907-1909), premier secrétaire ouvrier de Thurgovie (1909-1945). Cofondateur du parti socialiste thurgovien, il fit partie dès 1914 du comité cantonal et du comité national. Député au Grand Conseil thurgovien (1911-1957, trois fois président) et conseiller national (1919-1947). H. se situait dans la ligne social-démocrate traditionnelle. Proche du réformisme de Hermann Greulich, il passait néanmoins pour intransigeant parmi les bourgeois. En 1956, le rejet de la loi cantonale sur les pauvres lui causa une amère déception. Juge cantonal suppléant dès 1941, membre de la commission de surveillance du sanatorium de Thurgovie-Schaffhouse à Davos, de l'hôpital cantonal de Thurgovie et, de 1925 à 1955, du conseil d'administration de l'Union suisse des coopératives de consommation. Pionnier du mouvement coopératif, H. fonda de nombreuses associations ouvrières, sportives et culturelles. Cofondateur, puis président de la Société de crémation de Frauenfeld.

Sources et bibliographie

  • Das neue Fabrikgesetz, 1920
  • Gruner, L'Assemblée, 1, 702
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 26.5.1880 ✝︎ 18.10.1957

Suggestion de citation

Salathé, André: "Höppli, Otto", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 15.01.2008, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/004068/2008-01-15/, consulté le 25.10.2020.