de fr it

Johann JakobSutter

12.4.1812 à Bühler, 27.11.1865 à Bühler, prot., de Bühler. Fils de Christian, agriculteur et tisserand à domicile, et de Margareta Hochreutener. 1) 1833 Anna Elisabeth Preisig, fille de Johann Konrad, 2) 1864 Elise Ziegler, fille de Jakob, de condition aisée. Grâce à son frère aîné Johann Ulrich (->), S. put fréquenter une école privée, l'école municipale de Genève et un institut à Neuchâtel. Il travailla ensuite dans l'entreprise de son frère avant de fonder une fabrique prospère de broderies fines. Radical, S. fut membre du Petit Conseil (1837-1845), président de la commune de Bühler (1845-1849), conseiller national (1848-1853), landamman des Rhodes-Extérieures (1853-1864) et conseiller aux Etats (1859-1865). Comme président de la commission ad hoc, il participa à la révision totale de la constitution cantonale (1858-1862). Au niveau fédéral, il était connu comme expert des questions militaires, commerciales, industrielles et financières. S. était considéré comme ambitieux et autoritaire.

Sources et bibliographie

  • Gruner, L'Assemblée, 1, 522
  • Holderegger, Unternehmer, 78-94
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF

Suggestion de citation

Fuchs, Thomas: "Sutter, Johann Jakob", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 22.09.2011, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/004162/2011-09-22/, consulté le 03.12.2021.