de fr it

AntonSchnyder

14.5.1804 à Sursee, 1.2.1884 à Sursee, cath., de Sursee. Fils d'Anton, secrétaire de district, et de Beatrice Bühler. Frère d'Eduard (->). Beau-frère de Franz Ludwig (->). 1) Elisabeth Meyer, fille de Josephus, 2) Christina Stirnimann, fille de Joseph, aubergiste et juge libéral à la cour d'appel. Apparenté par sa mère à des familles nobles milanaises et autrichiennes. Collège des jésuites de Fribourg, études de droit à Heidelberg, Tübingen, Paris et Milan. Avocat, tenancier de l'auberge Zur Sonne à Sursee. Président du tribunal cantonal (1848-1852), député au Grand Conseil lucernois (1848-1856), délégué à la Diète (1848), conseiller national (1848-1860), préfet de Sursee (1857-1875). Pionnier du mouvement de la Régénération, S. publia dès 1831 le journal radical Der Eidgenosse. Il fit partie du comité d'action des corps francs et vécut brièvement à Zofingue comme réfugié, fuyant le Sonderbund. Le canton de Bâle-Campagne lui remit la bourgeoisie d'honneur en 1833 pour sa participation aux luttes en faveur du nouveau canton.

Sources et bibliographie

  • Gruner, L'Assemblée, 1, 274-275
  • A. Willimann, Sursee - die zweite Kapitale des Kantons Luzern, 2006
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF

Suggestion de citation

Trüeb, Markus: "Schnyder, Anton", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 24.08.2011, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/004198/2011-08-24/, consulté le 21.09.2020.