de fr it

Josef LeonzWeibel

23.9.1847 à Eschenbach (LU), 7.6.1899 à Lucerne, cath., puis cath.-chr., d'Oberkirch (LU). Fils de Johann Baptist, forgeron et agriculteur, et de Barbara Hänscher. Adèle Coulin, fille de Jules Etienne, négociant. Gymnase et lycée de Lucerne, études de théologie (interrompues suite à l'adoption du dogme de l'infaillibilité pontificale en 1870), puis études de droit à Munich et à Zurich, doctorat. Après avoir été stagiaire dans l'étude du président de la ville de Lucerne, Leonz Gurdi, W. ouvrit un cabinet en 1873. Membre du Grand Conseil de ville et député au Grand Conseil lucernois (1875-1899), conseiller national radical (1894-1896). Il réorganisa le parti au niveau cantonal et s'opposa vigoureusement au gouvernement conservateur. Il faisait partie de l'aile gauche et sociale des radicaux, ce qui lui valut d'être contesté au sein de son parti. Eminent représentant des catholiques-chrétiens, W. fonda la paroisse vieille-catholique de Lucerne (1883), fit construire l'église du Christ (1892) et siégea au conseil synodal. Juriste, il publia des essais historiques et relatifs au droit ecclésiastique. Franc-maçon.

Sources et bibliographie

  • Gruner, L'Assemblée, 1, 287-288
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF