de fr it

HermannFreuler

26.4.1841 à Schaffhouse, 11.6.1903 à Schaffhouse, prot., de Schaffhouse. Fils de Bernhard, maître de dessin et juge cantonal. 1) Ida von Ziegler, 2) Adelheid von Ziegler, filles de Johann Rudolf, président du tribunal cantonal. Gymnase à Schaffhouse (fondateur de la Société d'étudiants Scaphusia), études de droit à Heidelberg, Munich et Zurich. Avocat à Schaffhouse dès 1863. Cofondateur en 1866 et rédacteur jusqu'en 1868 du journal libéral-conservateur (opposé au mouvement démocratique) Schaffhauser Zeitung. Substitut (1867-1868), puis procureur cantonal (1869-1875), criminaliste. Membre du Petit Conseil de ville de Schaffhouse (exécutif, 1866-1868). Député au Grand Conseil (1868, 1873-1903, plusieurs fois président). Conseiller aux Etats (1875-1881, 1895-1896). Rédacteur du Schaffhauser Intelligenzblatt (1888-1899, 1902-1903). Administrateur des Chemins de fer du Nord-Est (1894-1900). Juriste avisé, journaliste combatif et politicien idéaliste, F. s'opposa souvent à l'opinion dominante; il défendait son point de vue avec compétence et drôlerie, en usant de la satire, voire du sarcasme. Son dynamisme se doublait d'une profonde méfiance à l'égard de la démocratisation et du progrès technique et matériel. Il parvint, en 1879, à faire rétablir la peine de mort dans la Confédération. En 1887, il réussit à imposer la protection des chutes du Rhin contre un projet de centrale électrique de l'industrie de l'aluminium. Il s'opposa en 1895 à la proportionnelle. Il rejetait le socialisme d'Etat et repoussa avec véhémence le rachat des chemins de fer par la Confédération vers 1900. Ses recherches relatives aux concessions ferroviaires le persuadèrent qu'initialement la frontière entre les cantons de Schaffhouse et de Zurich ne passait pas par le milieu du Rhin, mais se situait sur la rive zurichoise. Le Tribunal fédéral approuva ces conclusions en 1897 et confirma ainsi le droit historique de Schaffhouse. En dépit d'une fortune héritée, F. mourut pauvre.

"Le téléphone à Zurich. Freuler: - Bizarre! Zurich a voté contre la peine de mort et voilà qu'on installe un gibet sur chaque maison! Comme les hommes changent!". Caricature dans le Nebelspalter, 1880, no 38 (Bibliothèque nationale suisse, e-periodica).
"Le téléphone à Zurich. Freuler: - Bizarre! Zurich a voté contre la peine de mort et voilà qu'on installe un gibet sur chaque maison! Comme les hommes changent!". Caricature dans le Nebelspalter, 1880, no 38 (Bibliothèque nationale suisse, e-periodica).

Sources et bibliographie

  • SchBeitr., 34, 1957, 194-201
  • Gruner, L'Assemblée, 1, 493-494
  • E. Joos, Parteien und Presse im Kanton Schaffhausen, 1975
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 26.4.1841 ✝︎ 11.6.1903