de fr it

JohannesHallauer

19.5.1827 à Trasadingen, 6.8.1884 à Trasadingen, prot., de Trasadingen. Fils de Johannes, agriculteur et président de commune, et de Verena Hauser. 1852 Barbara Schärrer, de Neunkirch. Orphelin de père et de mère à 15 ans. Formation chez Heinrich Hüni à Horgen, gymnase à Neuchâtel, école d'agriculture de Hofwil avec Philipp Emanuel von Fellenberg. Après avoir été intendant et voyagé à l'étranger, H. géra dès 1851 le domaine paternel à Trasadingen où il fut président de commune (1856-1858). Juge au tribunal cantonal (1857-1858), conseiller d'Etat schaffhousois (Communes, assistance publique et tutelles de 1858 à 1872). H. introduisit la statistique des vins et celle des indigents et publia des textes sur des sujets historiques. Conseiller aux Etats (1865-1873 et 1878-1879), commissaire aux expropriations pour le chemin de fer du Gothard à Uri et au Tessin (1872-1876), député au Grand Conseil schaffhousois (1876-1879, président en 1878), à nouveau conseiller d'Etat (Travaux publics et forêts de 1879 à 1884). Membre du conseil d'administration des Chemins de fer du Nord-Est et de la Banque de Schaffhouse. Politicien agrarien libéral-conservateur très actif.

Sources et bibliographie

  • Schaffhauser Intelligenzblatt, 8-10.8.1884
  • Gruner, L'Assemblée, 1, 496
  • K. Bächtold, «Johannes Hallauer (1827-1884)», in SchBeitr., 58, 1981, 74-80
  • SchaffGesch., 1-3
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF

Suggestion de citation

Joos, Eduard: "Hallauer, Johannes", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 13.06.2006, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/004230/2006-06-13/, consulté le 21.10.2020.