de fr it

HenriChenaux

21.3.1864 à Villeneuve (VD), 6.12.1935 à Villeneuve, prot., de Villeneuve. Fils de Jean Frédéric, petit vigneron, et de Nanette Julie Rapp. Anna Mathilde Cottier, fille d'instituteur. Brevet d'instituteur en 1882. Diplôme d'ingénieur à Lausanne (1889). Professeur à l'école d'ingénieurs de Lausanne dès 1890. Député radical au Grand Conseil vaudois (1901-1933). Conseiller national de 1917 à 1919, l'"affaire Chenaux" lui coûta son siège: en 1919, l'organe Le Jeune-Radical indépendant s'en prend à ses honoraires d'ingénieur trop élevés et l'accuse d'avoir manipulé à son profit le décret sur les incompatibilités fédérales. Il renonce à remplacer Gustave Bettex au Conseil national en 1921. Spécialiste des questions d'hydrologie, il a œuvré à la réglementation des eaux du Léman, l'assainissement de la plaine du Rhône, l'adduction d'eau de nombreuses communes du Chablais, la loi fédérale sur la navigation fluviale.

Sources et bibliographie

  • Dossier ATS, ACV
  • Gruner, L'Assemblée, 1, 790
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF

Suggestion de citation

Marion, Gilbert: "Chenaux, Henri", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 14.07.2005. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/004290/2005-07-14/, consulté le 25.02.2021.