de fr it

LouisWenger

Le bâtiment du Musée Arlaud à Lausanne, construit de 1838 à 1840. Aquarelle vers 1842 de Jean DuBois (Musée historique de Lausanne).
Le bâtiment du Musée Arlaud à Lausanne, construit de 1838 à 1840. Aquarelle vers 1842 de Jean DuBois (Musée historique de Lausanne). […]

31.5.1809 à Lausanne, 11.8.1861 à La Vaux (comm. Aubonne), prot., de Forst et, en 1832, de Lausanne. Fils de David, fabricant de papiers peints, et de Jeanne-Louise-Georgette Amaron. Beau-frère d'Henri Fischer. 1835 Rosalie Mottet, fille de Jean. Formation d'architecte auprès d'Henri Perregaux (vers 1824-1825), puis chez Achille Leclère à l'Ecole des beaux-arts de Paris (1827-1830). Architecte et homme politique, établi longtemps à Lausanne, puis à La Vaux comme intendant de la poudrerie fédérale (1854-1861). L'architecture néoclassique de W., rigoureusement structurée, est parfois teintée d'éclectisme. La maison de maître de l'Hermitage (1852-1855) à Lausanne figure au nombre de ses constructions privées. W. bâtit aussi d'importants édifices publics, dont les premières casernes de Bière (1836-1837), et, à Lausanne, le Musée Arlaud (1838-1840), l'asile des aveugles (1842-1844), la douane de Marterey (1849, auj. bibliothèque), ou encore le pénitencier pour femmes (1852-1863, démoli). On lui attribue - à tort semble-t-il - l'église de Bussigny-près-Lausanne (1856-1858). W. fit en outre une carrière politique et militaire. Membre de la municipalité de Lausanne (1842-1843, 1848-1854) et de la commission vaudoise des travaux publics (1834-1835 et 1843-1844), il fut juge suppléant au tribunal cantonal (1846-1853), président du Conseil de guerre (1852-1854) et major fédéral d'artillerie (dès 1847). Député radical au Grand Conseil vaudois dès 1843 (président en 1846, 1854, 1856, 1858, 1860 et 1861) et député à la Diète (1848), il siégea au Conseil national (1851-1854) et au Conseil des Etats (1848-1849 et 1855-1861). W. s'investit dans les questions de chemin de fer, notamment en 1858 à l'occasion du conflit opposant la Société Franco-Suisse (Neuchâtel-Pontarlier) au canton de Berne concernant le prolongement de la ligne (tronçon La Neuveville-Bienne).

Sources et bibliographie

  • Gruner, L'Assemblée, 1, 849
  • Architektenlex., 566
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF