de fr it

HenriViret

11.4.1882 à Lausanne, 25.5.1974 à Lausanne, prot. (Eglise libre), puis sans confession, de Villars-Tiercelin (auj. comm. Jorat-Menthue). Fils d'Adolphe, maître menuisier, et de Jenny Amiguet 1) Julia-Henriette Tétaz, fille d'Henri-François, employé d'administration, 2) Elvina Perrin, fille de Charles, manœuvre. Ecole primaire. Employé de bureau (1897-1899), apprenti menuisier chez son père. Ouvrier, secrétaire de la Fédération des ouvriers maçons et manœuvres (1905-1906), ouvrier menuisier (1907-1909), secrétaire romand de la Fédération du commerce, des transports et de l'alimentation (1909-1924) et rédacteur de sa feuille La Solidarité (1918-1919), V. ouvrit en 1925 un bureau de conseils et de renseignements juridiques. Militant dès 1901, secrétaire du PS lausannois (1904), président du parti ouvrier socialiste et de l'Union syndicale de Lausanne (1912, 1915). Conseiller communal (législatif) à Lausanne (socialiste 1913-1937; POP 1946-1971), député au Grand Conseil vaudois (socialiste 1917-1941; POP 1945-1972), conseiller national (1919-1922). Membre fondateur en 1948 de l'Avivo (Association des vieillards, invalides, veuves et orphelins).

Sources et bibliographie

  • Gruner, L'Assemblée, 1, 847
  • P. Jeanneret, Popistes, 2002, 718
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF