de fr it

JakobHildebrand

19.7.1833 à Cham, 1.2.1885 à Cham, cath., de Cham. Fils de Johann Kaspar (->). 1) Maria Verena Bütler, 2) sa sœur Katharina, dite Nanette, filles de Bernhard, paysan. Gymnasien à Schwytz, Rouffach (Alsace), Rapperswil (SG) et Einsiedeln (1847-1851), H. dut quitter l'école pour reprendre le domaine paternel. Associé (1873), puis directeur (1883-1885) du Crédit hypothécaire de Zoug. Secrétaire communal de Cham (1860-1866), puis conseiller communal (exécutif, 1867-1879), président de la paroisse de Cham-Hünenberg (1874-1885). Juge cantonal (1856-1866), député au Grand Conseil zougois (1859-1885, président en 1874-1876), conseiller d'Etat (1866-1885) et landamman (1880-1883). A la tête du Département de justice et police, H. réorganisa la police et le service pénitentiaire, notamment en faisant construire la première prison cantonale en 1883. Conseiller aux Etats conservateur catholique de 1871 à 1885. Au niveau cantonal, H. fut le premier représentant des anciens bailliages sujets de la ville aux plus hautes charges politiques. L'un des chefs du courant ultramontain avec Oswald Dossenbach, il sut, contrairement à ce dernier, se faire apprécier même de ses adversaires politiques grâce à sa rectitude.

Sources et bibliographie

  • Neue Zuger Zeitung, 1885, no 12-15
  • G. Matter, Der Kanton Zug auf dem Weg zu seiner Verfassung von 1876, 1985
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF