de fr it

Josef LeonzSchmid

30.11.1854 à Baar, 10.5.1913 à Baar, cath., de Baar et Neuheim. Fils de Josef Leonz (->) et d'Anna Maria Brandenberg. Anna Arnold, fille de Karl Josef Dominik Arnold. Collège des jésuites à Feldkirch, études de droit à Louvain (vers 1875-1878), doctorat. Avocat à Baar. Conseiller communal (exécutif, 1880-1882 et 1889-1898) et président de la bourgeoisie de Baar (1884-1889). Député au Grand Conseil zougois (1880-1882, 1883-1894 et 1895-1913, président en 1905-1906), conseiller d'Etat (1889-1908, landamman en 1901-1902). Conseiller aux Etats (1883-1885 et 1909-1913). Dans les années 1880, S. fut rédacteur du journal du parti conservateur zougois. Dès 1885, il fit une attraction touristique des Höllgrotten (grottes de l'enfer), découvertes par son père près de Baar. Chef de la majorité conservatrice et habile tacticien, il contribua au succès de la révision de la Constitution cantonale de 1894, qui introduisit la proportionnelle pour les élections exécutives et législatives. Conservateur rigoureux en matière de religion et d'éducation, mais progressiste dans la politique économique, sociale et des transports, S. fut l'un des politiciens les plus influents du canton de la fin du XIXe et du début du XXe s. Copropriétaire du Creditanstalt de Zoug, il participa à la fondation de la Banque cantonale de Zoug lui succédant et dont il fut membre du conseil de banque (1892-1913). Administrateur des Chemins de fer du Nord-Est (1896-1902) et des CFF (1900-1913).

Sources et bibliographie

  • Gruner, L'Assemblée, 1, 374 (avec erreurs)
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF

Suggestion de citation

Morosoli, Renato: "Schmid, Josef Leonz", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 17.08.2011, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/004402/2011-08-17/, consulté le 19.09.2020.