de fr it

AloisSchwerzmann

12.1.1826 à Zoug, 21.8.1898 à Zoug, cath., de Zoug. Fils d'Alois, maître teinturier, et d'Helena Keiser. Rosalia Hediger, fille de Kaspar, tanneur. Gymnase à Zoug (1836-1842), collège des jésuites à Fribourg (1842-1843). Avocat. Secrétaire de la chancellerie de la ville de Zoug (1843-1848) et de la corporation (bourgeoisie) de Zoug (1848-1852). Président de la cour suprême (1851-1856), chancelier (1852-1872) et caissier cantonal (1852-1896), président de la ville de Zoug (1872-1874). Député conservateur au Grand Conseil zougois (1850-1852 et 1862-1891) et à la Constituante (1872-1874), conseiller d'Etat (1872-1880, landamman de 1874 à 1878). Conseiller aux Etats (1854-1861) et conseiller national (1873-1878). Président du conseil paroissial de Zoug (1874-1883). Disposant d'un bon réseau parmi les conservateurs catholiques, S. fut longtemps à la tête de la frange modérée de son parti dans le canton; il contribua à façonner les structures politiques encore en place au début du XXIe s., notamment lors de l'élaboration de la Constitution des années 1870, alors qu'il compta parmi les parlementaires discrets au niveau fédéral.

Sources et bibliographie

  • AFam, StAZG
  • Gruner, L'Assemblée, 1, 374-375
  • G. Matter, Der Kanton Zug auf dem Weg zu seiner Verfassung von 1876, 1985
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF