de fr it

Johann JakobBlumer

29.8.1819 à Glaris, 12.11.1875 à Lausanne, prot., de Glaris et Schwanden (GL). Fils d'Adam, commerçant, intendant de l'arsenal, juge à la cour d'appel, président de commune, et d'Anna Katharina Heer, fille de Joachim Heer. Petit-fils de Johann Jakob (->). 1843 Susanna Heer, fille de Cosmus Heer. Gymnase à Schaffhouse (1834-1836), études de droit à Lausanne, Zurich, Bonn et Berlin (1836-1840). Sa carrière conduisit B. du tribunal civil (1841-1848) à la présidence de la cour d'appel du canton de Glaris (1848-1874) et au Tribunal fédéral (1848-1875). Il fut le premier président du Tribunal fédéral permanent en 1874. Archiviste cantonal (1840-1865), rédacteur de la Glarner Zeitung (1851-1854), correspondant de la NZZ, il écrivit des ouvrages de premier ordre sur l'histoire du droit et surtout sur le droit public. Député dès 1842, conseiller d'Etat (1864-1870). Conseiller communal (exécutif) de Glaris (1860-1874, président de 1866 à 1874). B. fut le législateur de son canton: projet de loi sur les fabriques (1864), Code pénal (1867), Code civil (1869-1874), révision des Codes de procédure civile et pénale (1860 et 1871).

Adepte convaincu de l'Etat fédéral, B. fut délégué à la Diète en 1847 et désigné l'année suivante comme président de la commission chargée de choisir la Ville fédérale. Elu en 1848 au Conseil des Etats, il y siégea jusqu'en 1874, avec une interruption pour raison de santé en 1872-1873; il en fut le premier président glaronais en 1853. Libéral et adversaire de l'anticléricalisme radical, il était proche en politique de son ami Alfred Escher. Il présida dès 1861 la Commission permanente de recours et plusieurs fois dès 1865 celle pour la révision de la Constitution fédérale. Membre en 1853 de la commission fondatrice du chemin de fer Rapperswil-Glaris et du comité élargi de la compagnie du Sud-Est. Conseiller d'administration de la Banque de Glaris (1855-1874, président en 1863) et de la Rentenanstalt (1860-1872). Il soutint la création, en 1854, d'une école polytechnique fédérale et fonda en 1863 la Société d'histoire du canton de Glaris. Auteur d'un manuel de droit public suisse, B. fut le premier théoricien de l'Etat fédéral.

Sources et bibliographie

  • Staats- und Rechtsgeschichte der schweizerischen Demokratien oder der Kantone Uri, Schwyz, Unterwalden, Glarus, Zug und Appenzell, 2 parties (3 vol.), 1850-1859
  • Handbuch des schweizerischen Bundesstaatsrechts, 2 vol., 1863-1865 (21877-1887, 3 vol.)
  • Urkundensammlung zur Geschichte des Landes Glarus, 2 vol., 1865-1880
  • NDB, 2, 334
  • Gruner, L'Assemblée, 1, 348-349
  • Glarus und die Schweiz, 1991, 82
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF