de fr it

SimonEtlin

9.1.1818 à Sarnen, 7.5.1871 à Sarnen, cath., de Kerns et de Sarnen. Fils de Josef Ignaz, épicier, et d'Anna Marie Josefa Wallimann. Josephine Christen, de Stans. Ecole latine à Sarnen (1831-1832), école conventuelle de Muri (1833-1835), collège des jésuites de Fribourg (1836-1838), études de médecine à Zurich, Fribourg-en-Brisgau et doctorat à Munich (1838-1842). Médecin à Sarnen (1843-1871), E. fut aussi maître de dessin au collège (1844-1868) et architecte. Il réalisa dans cette ville des constructions privées (villa Landenberg, le petit séminaire et le pensionnat Nicolas-de-Flue) et publiques (l'hôpital avec le pénitencier, l'orphelinat) dans le style du classicisme bourgeois. Dès 1849, député catholique conservateur au Grand Conseil d'Obwald (président de 1870 à 1871). Conseiller d'Etat (1853-1871), E. fut trésorier jusqu'en 1858 et landamman à cinq reprises entre 1861 et 1871. Président de la commune de Sarnen pendant cinq ans entre 1862 et 1871 et président de la bourgeoisie (1869-1871). Conseiller national (1866-1871). Il publia des ouvrages d'économie politique, d'éthique et de santé publique. Il fonda l'Obwaldner Volksfreund (1870), dont il fut le rédacteur. Remarquable pomologue, il donna son nom à une variété de poire (Etlibirne).

Sources et bibliographie

  • Gruner, L'Assemblée, 1, 325-326
  • I. Zemp, Dr. Simon Etlin, dactyl., 1999 (KBOW)
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF

Suggestion de citation

Sigrist, Roland: "Etlin, Simon", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 22.11.2005, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/004481/2005-11-22/, consulté le 02.12.2020.