de fr it

MartinGamma

21.3.1856 à Altdorf (UR), 22.10.1937 à Altdorf, cath., d'Altdorf. Fils de Martin, huissier, et d'Aloisia Arnold. 1886 Emma Linherr, fille de Christian, bijoutier à New York. Après un apprentissage commercial à Grandson, G. entra dans l'administration uranaise: il fut commis à la Caisse hypothécaire (1874-1880), adjoint (1880-1888), puis directeur (1888-1894) de la caisse de l'Etat et, dès 1894, avocat et juriste siégeant au Conseil et préposé aux poursuites de la commune d'Altdorf. Parallèlement, il travailla comme agent d'assurances et journaliste. Conseiller communal (exécutif) d'Altdorf (1886-1892, président 1891-1892), député au Grand Conseil uranais (1888-1894, 1896-1900, 1904-1912), conseiller d'Etat (1915-1924; landamman 1915-1919, directeur des Finances 1915-1920, Affaires militaires et Economie 1920-1924). Conseiller national radical (1914-1925). G. joua un rôle de premier plan dans la résolution de la crise de la Caisse d'épargne. Il soutint à partir de 1919 la bonification de la rive droite de la Reuss. Dès 1892, il fut parmi les promoteurs du parti radical uranais, qui rejoignit les radicaux suisses en 1904. La Gotthard Post, fondée en 1892, fut l'organe du parti. Rédacteur dès le début, G. la publia dans sa propre imprimerie en 1912. Il s'engagea dans des sociétés de tir et de chant, de même que dans celle du Jeu de Guillaume Tell. En 1935, il rédigea Das Rütli. De 1898 jusqu'à sa mort, il fut administrateur, notamment de l'usine électrique d'Altdorf, et membre de plusieurs associations culturelles. G. compte parmi les politiciens uranais les plus importants de la fin du XIXe et du début du XXe s.

Sources et bibliographie

  • Gotthard Post, 83, 1937
  • Urner Wochenblatt, 1937, n° 85
  • Worte der Erinnerung an Martin Gamma, 1937
  • Ch. Zurfluh, Leidenschaftslos, freimüthig und loyal, 1993
  • Ch. Zurfluh, Und alles Glück ist Traum, 2002
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF