de fr it

JulesGrandjean

17.6.1828 à La Chaux-de-Fonds, 29.3.1889 à La Chaux-de-Fonds, prot., de La Sagne et La Brévine, bourgeois d'honneur de Tramelan. Fils de François, épicier, et de Marie Viebely. 1852 Heloïse Boell, fille de Jacob. Apprentissage d'horloger. G. participe à la révolution neuchâteloise de 1848. A La Chaux-de-Fonds, il fonde un petit comptoir d'horlogerie qu'il dirige jusqu'en 1857 avant de se consacrer aux chemins de fer. Directeur du Jura-Industriel (1857-1874), puis du Jura-Berne-Lucerne (1874-1884), promoteur des lignes régionales Tramelan-Tavannes, Ponts-La Sagne-La Chaux-de-Fonds, Mulhouse-Ensisheim, président de l'Union suisse des chemins de fer à voie étroite (1884-1889). Député radical au Grand Conseil neuchâtelois (1857-1874, 1884-1889), conseiller aux Etats (1869-1871). Cofondateur (1863), administrateur et censeur (1870-1879) de la Banque fédérale. Colonel EMG.

Sources et bibliographie

  • Gruner, L'Assemblée, 1, 900-901
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 17.6.1828 ✝︎ 29.3.1889

Suggestion de citation

Klauser, Eric-André: "Grandjean, Jules", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 17.07.2007. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/004514/2007-07-17/, consulté le 25.11.2020.