de fr it

Johann FriedrichHofer

24.6.1832 à Walkringen, 14.11.1894 à Berne, prot., de Walkringen. Fils de Johannes, aubergiste et vice-président de la commune de Biglen. Marie Pauline Eggemann, de Walkringen. Ecole primaire à Biglen, puis formation complémentaire, études de droit à Berne (1854-1856). Secrétaire des bureaux préfectoral et judiciaire, brevet de notaire et d'avocat. Notaire et avocat à Thoune (dès 1856), puis à Berne (1872). Président de la commune de Thoune, député radical au Grand Conseil bernois (1866-1878) et au Conseil des Etats (1876-1877, siège à gauche de l'Assemblée fédérale). S'il se fit un nom lors de procès de presse, en défendant notamment Ulrich Ochsenbein, H. ne réussit guère à s'imposer comme politicien. Directeur du Crédit foncier bernois. Administrateur des lignes de chemin de fer du Brienz-Rothorn, du Beatenberg et de l'Oberland bernois. Ses dernières années furent assombries par des entreprises financières hasardeuses. Colonel; au début des années 1870, H. commanda la troupe occupant le Jura catholique lors du Kulturkampf.

Sources et bibliographie

  • Der Bund, 15/16.11.1894
  • Gruner, L'Assemblée, 1, 174-175
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF