de fr it

HermannKinkelin

11.11.1832 à Berne, 2.1.1913 à Bâle, protestant, de Lindau (Bavière) et Bâle (1867). Fils de Johann Friedrich, négociant, et d'Anna Maria née Steinegger. Elisabeth Schirmer. Etudes de mathématiques et de philosophie à Zurich, Lausanne et Munich (1850-1854). Maître à l'école des arts et métiers de Bâle (devenue école réale supérieure) à partir de 1860 (recteur 1866-1868 et 1875-1903), Hermann Kinkelin enseigna aussi les mathématiques à l'université de cette ville (1865-1895). Membre du conseil de l'éducation de 1877 à 1908, il se battit pour l'amélioration de la formation des instituteurs (création de l'école normale en 1892). Il fut également un statisticien de premier plan: il fonda la Société suisse de statistique, qu'il présida de 1877 à 1886, et la Société de statistique et d'économie publique de Bâle et dirigea le recensement de la population de Bâle en 1870 et 1880. Député radical au Grand Conseil de Bâle-Ville (1867-1902, président en 1877 et 1879), Hermann Kinkelin déclina son élection au Conseil d'Etat en 1886. Conseiller national (1890-1899). Membre du comité de direction de la compagnie d'assurances Patria (1877-1913). Docteur honoris causa de l'Université de Bâle (1865).

Sources et bibliographie

  • Fonds, Staatsarchiv Basel-Stadt, Bâle
  • Fonds, Universitätsbibliothek Basel, Bâle
  • R. Flatt, Prof. Dr. Hermann Kinkelin, 1914
  • E. Gruner, éd., L'Assemblée fédérale suisse 1848-1920, 1, 1966, 452-453
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF

Suggestion de citation

Wichers, Hermann: "Kinkelin, Hermann", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 16.01.2020, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/004563/2020-01-16/, consulté le 25.10.2020.