de fr it

PeterGlutz-Ruchti

18.9.1754 à Soleure, 29.3.1835 à Soleure, cath., de Soleure. Fils de Johann Viktor Anton, membre du Grand Conseil et avoyer, et de Maria Anna Vogelsang. Frère de Karl Ambros (->), demi-frère de Viktor Franz Anton (->). 1785 Elisabeth Schmid, d'origine bourgeoise. Membre du Grand Conseil soleurois (1778), du Petit Conseil (Jungrat, 1780), bailli (1791-1798), colonel fédéral d'artillerie (1798), G. fut pris en otage en 1798 afin de garantir le paiement des contributions. Membre de la Consulta de Paris (1802), avoyer et membre du Petit Conseil (1803-1831), Landamman de la Suisse (1805), délégué au congrès de Vienne (1815). Cosignataire du Pacte fédéral de 1815. Membre du gouvernement sous la Médiation et la Restauration, G. défendit les principes aristocratiques, qu'il voulut sauver après 1831. En aucun cas francophile, il soutint, en 1805, la candidature de Niklaus Rudolf von Wattenwyl comme général des troupes confédérées, ce qui suscita la colère de Napoléon. G. appuya le rappel des jésuites, s'opposa à l'école Pestalozzi et favorisa lors des négociations concernant le diocèse de Bâle la solution nationale.

Sources et bibliographie

  • F. von Arx, Bilder aus der Solothurner Geschichte, 2, 1939, 517-540
  • SolGesch., 3
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Variante(s)
Peter Glutz
Dates biographiques ∗︎ 18.9.1754 ✝︎ 29.3.1835