de fr it

HermannLienhard

26.12.1851 à Berne, 10.9.1905 à Berne, prot., de Bözingen (auj. comm. Bienne). Fils de Johannes, horloger. Célibataire. Apprentissage de pierriste, école du soir pour ouvriers, poste dans une étude d'avocat à Bienne, deux semestres de droit à l'université de Berne (1874). Employé à la Direction de justice et police du canton de Berne. Ayant obtenu la patente de notaire (1875), L. reprit ses cours de droit et passa son brevet d'avocat (1887). Secrétaire de la Direction de l'intérieur, juge à la cour suprême (1882-1886), chef de la division juridique de l'Office fédéral des assurances (1886-1890), juge fédéral (1895-1905). Député radical au Grand Conseil bernois (1886-1890), membre de la Constituante (1883-1884), conseiller d'Etat (Justice) et aux Etats (1890-1895). Administrateur de la Rentenanstalt, président de la Société des juristes bernois et de la section bernoise de l'Association patriotique suisse. Il s'intéressa surtout aux Codes civils bernois et suisse, au droit des assurances et à la procédure fédérale. Sur le plan politique, il ne parvint en revanche guère à se profiler. Docteur honoris causa de l'université de Berne (1895).

Sources et bibliographie

  • Gruner, L'Assemblée, 1, 194-195
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF