de fr it

EmilLohner

Photographie, vers 1930 (Bibliothèque nationale suisse).
Photographie, vers 1930 (Bibliothèque nationale suisse).

15.4.1865 à Thoune, 24.2.1959 à Thoune, prot., de Thoune. Fils d'Emil August, médecin. Arrière-petit-fils de Carl Friedrich Ludwig (->). Helene Elisabeth Ritschard, fille de Johannes Ritschard. Maturité à Berthoud, études de droit à Berne (1883), brevet d'avocat. Après avoir travaillé dans le bureau d'avocats de son beau-père (1889-1890), L. dirigea un bureau de conseil juridique à Aarberg (1890-1891), puis à Thoune (1891-1909). Conseiller communal (exécutif) de Thoune (1897), président de la ville (1899-1909). Député au Grand Conseil bernois (1898-1909), président du Parti radical-démocratique suisse (1914-1919), conseiller d'Etat (1909-1928, Instruction publique jusqu'en 1918, puis Justice et Affaires militaires), conseiller national (1902-1927). Président des conseils d'administration du BLS (1923-1927) et de la Mobilière suisse. Directeur de l'Office central des transports internationaux par chemins de fer (1928-1935), nommé par le Conseil fédéral. De la Première Guerre mondiale à la fin des années 1920, L. fut l'un des ténors du parti radical. Il joua un rôle essentiel dans le rapprochement entre Romands et Alémaniques, ainsi que dans la consolidation du parti après les tensions internes de l'année 1919. A Thoune, son activité politique concerna surtout l'école. A l'Instruction publique cantonale, il réintroduisit les examens de maturité et augmenta le salaire des maîtres primaires. A la Justice, il travailla à la simplification de l'administration des districts ainsi qu'à l'introduction d'un nouveau code de procédure pénale et d'un tribunal des mineurs. Au Conseil national, il préconisa le développement du réseau des chemins de fer bernois et l'électrification des CFF. Membre de la commission de la SdN, il représenta la Suisse à la Commission pour le désarmement (1922-1924) et à la conférence de la SdN sur le commerce des armes (1925). Helvétien. Colonel. Docteur honoris causa de la faculté de médecine de Berne (1934).

Sources et bibliographie

  • Der Bund, 15.4.1935; 15.4.1955; 26.2, 1.3. et 3.3.1959
  • E. Schürch, «Emil Lohner», in Politische Rundschau, 38, 1959, 3-4, 42-53
  • Gruner, L'Assemblée, 1, 196
  • P. Stettler, Das aussenpolitische Bewusstsein in der Schweiz 1920-1930, 1969, 388
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF