de fr it

AugusteRougemont

2.4.1798 (Jonas-Auguste) à Saint-Aubin (auj. comm. Saint-Aubin-Sauges), 9.4.1867 à Chez-le-Bart (comm. Gorgier), prot., de Saint-Aubin. Fils d'Abram-François, aubergiste, et de Marianne Banderet. Marie-Sophie Lambert, fille de Jean-Jacques, justicier de Gorgier. Aubergiste. R. prend une part active aux mouvements révolutionnaires de 1831 et 1848 à La Béroche. Justicier de Gorgier (1834), membre de la cour d'appel jusqu'en 1865. Membre du comité administratif de justice et police à Gorgier (1848). Président de la commune de Saint-Aubin jusqu'en 1848. Député radical à l'Assemblée constituante (1848), puis au Grand Conseil neuchâtelois (1848-1862), R. est membre de la commission des chemins de fer nommée en 1852. Conseiller national (1851-1854).

Sources et bibliographie

  • Gruner, L'Assemblée, 1, 921
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF

Suggestion de citation

Jeannin-Jaquet, Isabelle: "Rougemont, Auguste", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 06.05.2010. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/004672/2010-05-06/, consulté le 29.10.2020.