de fr it

JakobScheidegger

24.10.1845 à Kirchlindach, 17.3.1925 à Berne, prot., de Wyssachen. Fils d'Ulrich, maître cordonnier. 1) 1880 Christina Catharina Dietiker, 2) 1881 Alice Marie Möckli, 3) 1899 Anna Luise Brodbek. Apprentissage de cordonnier à Berne (1861-1863), puis compagnonnage et formation à l'école des arts et métiers à Paris. De 1870 à 1908 fabricant de chaussures à Berne. Cofondateur des ateliers d'apprentissage bernois et, de 1888 à 1892, directeur de la section des cordonniers. Membre fondateur et président de l'Association suisse des cordonniers et, en parallèle, président central de l'Union suisse des arts et métiers (1897-1915). Conseiller de ville radical (législatif) de Berne (1897-1915), député au Grand Conseil bernois (1902-1918), conseiller national (1908-1917). Dans le cadre de son engagement politique en faveur des classes moyennes et artisanales, qui ne fut pas toujours fructueux, S. plaida pour l'amélioration de la formation et la mise en place de l'entraide professionnelle, en opposition aux grandes entreprises et aux syndicats, ainsi que pour la création d'associations professionnelles obligatoires.

Sources et bibliographie

  • Gruner, L'Assemblée, 1, 219-220
  • M. Hohl, Gegner, Konkurrenten, Partner, 1988, 238
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF