de fr it

OskarSchneeberger

Portrait du syndicaliste et politicien bernois, réalisé vers 1935 dans l'atelier bernois de Carl Jost (Archives sociales suisses, Zurich, F 5032-Fb-0088).
Portrait du syndicaliste et politicien bernois, réalisé vers 1935 dans l'atelier bernois de Carl Jost (Archives sociales suisses, Zurich, F 5032-Fb-0088).

5.8.1868 à Täuffelen, 2.4.1945 à Berne, prot., de Täuffelen. Fils de Johannes, agriculteur. Marie Voramwald. Après un apprentissage de mécanicien, S. travailla dans diverses entreprises du Seeland bernois, à Granges (SO) et à Berne. De 1900 à 1917 (à temps partiel jusqu'en 1902), il fut le premier secrétaire permanent de la Fédération suisse des ouvriers sur métaux (fusion en 1915 avec la Fédération des ouvriers de l'industrie horlogère en FOMH) et rédacteur de son journal. Président de l'Union syndicale suisse (à temps partiel, 1912-1934) et directeur de son bureau des réfugiés dès 1933. Membre socialiste du législatif (1900-1917) et de l'exécutif (Police, 1917-1933) de la ville de Berne. Député au Grand Conseil bernois (1902-1928, président en 1925-1926), conseiller national (1917-1931). Membre du comité d'Olten en 1918, il y montra un esprit de pondération et de conciliation. Il refusait la lutte des classes et privilégiait une politique de conventions collectives.

Sources et bibliographie

  • Aus der Geschichte des Schweizerischen Metall- und Uhrenarbeiterverbandes von den Anfängen bis 1898, 1908 (21938)
  • Notices biogr., AUSS
  • Gruner, L'Assemblée, 1, 225
  • W. Gautschi, Der Landesstreik 1918, 21988
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF

Suggestion de citation

Zürcher, Christoph: "Schneeberger, Oskar", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 19.08.2011, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/004689/2011-08-19/, consulté le 23.09.2020.