de fr it

NiklausTschudi

7.4.1814 à Glaris, 17.12.1892 à Glaris, prot., de Glaris et Ennenda (auj. comm. Glaris). Fils d'Herkules, cordonnier et préposé au poids public, et d'Anna Zopfi. 1838 Christina Lütschg, fille de Jakob, responsable de l'orphelinat. Etudes de médecine à Zurich (1831-1833, doctorat). Médecin à Glaris (1834-1861). Membre du Triple Conseil (Landrat, 1839) et du Conseil de Glaris (1840-1884). Juge criminel (1837-1841), président du tribunal pour les affaires réelles immobilières (Augenscheingericht, 1872-1884). Membre de la Commission d'Etat (1841-1854). Conseiller aux Etats (1872), conseiller national (1872-1884), radical-progressiste proche du centre. Partisan de la Constitution cantonale libérale de 1837 et de sa révision en 1887. Adversaire militant du Sonderbund. En politique sociale, T. défendit énergiquement la loi cantonale sur les fabriques (1864); il présida la commission parlementaire sur cet objet et fut membre de la première commission des fabriques (1864-1867). Président de la commune de Glaris (1854-1866), il dirigea la reconstruction après l'incendie de 1861. Promoteur d'un asile municipal des pauvres et d'un foyer pour orphelins.

Sources et bibliographie

  • Gruner, L'Assemblée, 1, 357-358
  • Glarus und die Schweiz, 1991, 77
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF