de fr it

MaxZgraggen

14.3.1881 à Schattdorf, 18.5.1938 à Bâle, cath., de Bâle et Schattdorf. Fils d'Anna Z. 1903 Maria Burkhalter, fille de Johannes, charpentier. Après l'école secondaire à Bâle et un apprentissage de fabricant de tampons, Z. travailla comme aide de bureau, puis commis (aux paquets, aux lettres et aux mandats) à la direction des PTT à Bâle (1900-1922). Il dirigea ensuite la firme d'électroménager Prometheus AG à Liestal (1922-1935). Député du parti populaire catholique au Grand Conseil de Bâle-Ville (1913-1935), conseiller national conservateur catholique (1919-1935, aile chrétienne-sociale). Syndicaliste chrétien-social, après la grève générale de 1918, il se disputa souvent avec les députés de l'aile gauche sur des questions idéologiques. Il se battit toutefois avec ceux-ci pour des améliorations dans le domaine social. Z. s'impliqua dans le mouvement coopératif (Société générale de consommation de Bâle, Union suisse des coopératives de consommation), dans la Fédération des travailleurs chrétiens-sociaux et dans le Syndicat chrétien du personnel des transports.

Sources et bibliographie

  • Gruner, L'Assemblée, 1, 466
  • F. Grieder, Ein halbes Jahrhundert unter der Bundeshauskuppel, 1985, 29, 45, 62, 93, 116, 156, 172
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF

Suggestion de citation

Wirth, Franz: "Zgraggen, Max", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 27.08.2013, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/004779/2013-08-27/, consulté le 31.10.2020.