de fr it

Alphonse Marie FerdinandNicole

5.10.1789 à Duillier, 9.2.1874 à Trélex, prot., de Nyon et Trélex. Fils de Claude Etienne François, avocat et député au Grand Conseil, et de Jeanne Marie Moultou. 1825 Louise Pétronille Du Pan, fille de George Pierre. Doctorat en droit à Tübingen (1812). Député libéral au Grand Conseil vaudois (1814-1835). Nommé accusateur public en chef (1818), N. fut destitué pour s'être opposé à la remise en question, par le Conseil d'Etat, de l'indépendance de sa fonction (1819). Juge au tribunal d'appel (1830) et vice-président de la Constituante vaudoise (1831). Délégué à la Diète fédérale extraordinaire de Lucerne (1832). Elu à deux reprises au Conseil d'Etat, il refusa sa nomination (1832 et 1834). En 1835, il se retira de la vie publique.

Sources et bibliographie

  • E. Chapuisat, «Un magistrat vaudois: Alphonse Nicole-Du Pan (1789-1874)», in RHV, 1944, 3-30, 79-99
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 5.10.1789 ✝︎ 9.2.1874

Suggestion de citation

Anelli, Boris: "Nicole, Alphonse Marie Ferdinand", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 15.07.2008. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/004811/2008-07-15/, consulté le 30.10.2020.