de fr it

Louis-HenriConstançon

19.7.1785 à Orbe, 17.10.1873 à Orbe, prot., d'Orbe et d'Envy (auj. Romainmôtier-Envy). Fils de Benjamin Louis, pasteur, et de Marie-Françoise (Marianne) Odin. Cousin de François-Louis Milliet. Marie Louise Charlotte Odin, fille de Louis, du Conseil des Vingt-Quatre d'Orbe. Etudiant en classe de philosophie à l'académie de Genève (1804). Juge au tribunal de district d'Orbe. Municipal à Orbe. Député au Grand Conseil vaudois (1820-1845), libéral modéré, C. est élu au Conseil d'Etat en 1831 et démissionne en 1840. En juin 1845, il fonde avec les anciens conseillers d'Etat Louis Ruchet et Jean-Louis Demiéville une "Association libérale", destinée à faire contre-poids à l'Association patriotique des radicaux, et un nouveau journal libéral L'Indépendant. Major (1822).

Sources et bibliographie

  • Livre du Recteur, 2, 552
  • P.-A. Bovard, Le gouvernement vaudois de 1803 à 1962, 1982
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 19.7.1785 ✝︎ 17.10.1873
Indexation thématique
Politique (1790-1848) / Cantons

Suggestion de citation

Renaud, Hugues: "Constançon, Louis-Henri", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 06.05.2002. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/004840/2002-05-06/, consulté le 29.10.2020.