de fr it

AugusteJaquet

31.1.1802 à Paris, 8.10.1845 à Annonay (Ardèche), prot., de Morges. Fils de Jean Samuel, négociant, juge de paix, et de Jeanne Madeleine Forel. Anne Baron-Canson, fille d'Anne Jaques, négociant, d'origine bretonne. Etudes à l'académie de Lausanne, puis en France et en Allemagne. Rentier. Député au Grand Conseil vaudois en 1831, élu au Conseil d'Etat en 1832. J. s'imposa parmi les leaders du mouvement libéral dès 1820, notamment en prenant le parti de son ancien maître Alexandre Vinet en faveur de la liberté de conscience et d'enseignement. Libéral conservateur, il fut l'un des opposants les plus farouches au radicalisme d'Henri Druey. Non réélu en 1845, il s'installa à Annonay. Intéressé par les questions économiques, il plaida pour la libre fluctuation du prix des céréales et contre les ateliers nationaux. Bellettrien dès 1817.

Sources et bibliographie

  • G. Arlettaz, Libéralisme et soc. dans le canton de Vaud, 1814-1845, 1980
  • P.-A. Bovard, Le gouvernement vaudois de 1803 à 1962, 1982
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 31.1.1802 ✝︎ 8.10.1845
Indexation thématique
Politique (1790-1848) / Cantons