de fr it

FerdinandCornaz

19.9.1863 à Montet (comm. Cudrefin), 14.8.1935 à Payerne, prot., (Eglise libre), de Faoug, Moudon, Cudrefin et Neuchâtel. Fils de Georges, agronome, petit-fils d'Auguste (->). Rose Chavannes, sa cousine, fille d'Henri, pasteur. Etudes secondaires à Neuchâtel et Soleure, baccalauréat ès sciences (1883). Fermier à La Bretonnière (Payerne), directeur de la briqueterie de Corcelles-près-Payerne dès 1897. Municipal (1893-1904), premier syndic de Payerne non bourgeois de la commune (1915-1929). Député libéral au Grand Conseil (1913-1933). Conseiller national (1922-1925), non réélu. Porte-parole de l'agriculture et de l'industrie, il était très populaire dans la Broye, où il défendait les petites gens. Un des fondateurs de "La Ruche", construction de maisons d'ouvriers à Payerne.

Sources et bibliographie

  • Notice sur la famille Cornaz, 1909
  • Dossier ATS, ACV
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Appartenance familiale
Dates biographiques ∗︎ 19.9.1863 ✝︎ 14.8.1935

Suggestion de citation

Marion, Gilbert: "Cornaz, Ferdinand", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 11.08.2005. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/004844/2005-08-11/, consulté le 27.01.2021.