de fr it

Johann UlrichHanhart

24.10.1773 à Steckborn, 15.8.1835 à Frauenfeld, prot., de Steckborn et Frauenfeld. Fils de Johann Heinrich, lieutenant. 1) 1794 Anna Margaretha Schiegg, 2) 1804 Ester Neuweiler, fille de Franz, conseiller à Frauenfeld. Trésorier (avant 1798), sous-préfet du district de Steckborn (1798-1803). Membre de la commission gouvernementale thurgovienne (1803). Député au Grand Conseil thurgovien (1803-1835), conseiller d'Etat (1803-1831), président du Conseil d'éducation (1805-1814), plusieurs fois deuxième député à la Diète (1808-1830), président du conseil de guerre (1811-1831), membre de la commission constituante (1814), vice-landamman (1815-1831). Dans cette fonction, H. était formellement le troisième personnage politique du canton, mais il s'effaça, dans son action, derrière ses collègues. Le chef du mouvement de la Régénération thurgovienne, Thomas Bornhauser, voyait en lui un "monsieur poudré et accommodant". En 1831, H. ne fut plus élu qu'au Grand Conseil. Ne supportant pas cette disgrâce, à laquelle vinrent s'ajouter des difficultés financières, il se donna la mort.

Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Appartenance familiale
Dates biographiques ∗︎ 24.10.1773 ✝︎ 15.8.1835

Suggestion de citation

Salathé, André: "Hanhart, Johann Ulrich", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 16.01.2004, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/005057/2004-01-16/, consulté le 24.11.2020.