de fr it

Johann BaptistAngehrn

13.10.1760 à Hagenwil (auj. comm. Amriswil), 13.7.1832 à Wil (SG), cath., de Muolen et Hagenwil. Fils de Joseph Ludwig, ouvrier. 1786 Anna Maria Serwart, de Zuzwil. Classes de philosophie à Neresheim et Besançon, droit à Fribourg-en-Brisgau (maîtrise en 1780/1781). A. commença, sous les auspices de son oncle le prince-abbé Beda (->), une carrière dans l'administration saint-galloise: gentilhomme de la cour (1784), commissaire des fiefs à Sankt Fiden (1789-1792), bailli de l'Oberberg à Gossau (SG) à la suite de Karl Müller-Friedberg (1792-1798). En 1798, n'étant pas de force à résister à Johannes Künzle, il se retira à Hagenwil, où il exerça de 1803 à 1812 la fonction de président du district de Bischofszell. Membre du Grand Conseil dès 1808, conseiller d'Etat (1812-1831), il fut considéré par l'opposition comme une "gentille marionnette".

Sources et bibliographie

  • J.P. Zwicky von Gauen, éd., Almanach des familles suisses, 2, 1947, 33-95, surtout 64-65
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Appartenance familiale
Dates biographiques ≈︎ 13.10.1760 ✝︎ 13.7.1832
Indexation thématique
Politique (1790-1848) / Cantons

Suggestion de citation

Salathé, André: "Angehrn, Johann Baptist", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 14.08.2007, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/005067/2007-08-14/, consulté le 03.12.2020.