de fr it

Johann Theodor vonThurn

22.4.1768 à Kirrweiler près de Spire, 7.4.1836 à Constance, cath., de Wil (SG), Soleure en 1809, puis Berg (TG) en 1814. Fils de Johann Fidel Anton, seigneur de Berg, membre du Conseil secret du prince-évêque de Spire et grand maréchal, et de NN von Gemmingen. 1807 Karolina Antonia Susanna Anna von Gemmingen. Jeunesse à Spire et à Bruchsal (Bade), élève à l'académie militaire ducale de Stuttgart (Hohe Karlsschule, 1780-1787). Officier au service de France dès 1787 (régiment Sonnenberg), de Sardaigne de 1792 à 1797. Chevalier de Malte (1798). T. reprit le fidéicommis (1804), puis, en 1807, les domaines familiaux de Berg, Biesselbach (Bavière) et Neulanden (près de Wil). Député au Grand Conseil thurgovien (1815-1830), conseiller d'Etat (1817-1831, Justice, police et affaires militaires), membre du Conseil de guerre (1822-1831), il ne fut pas réélu en 1831. Membre du tribunal consistorial catholique. En 1814, T. plaida pour la restauration du régime des seigneurs justiciers (Gerichtsherrenstand) en Thurgovie. Il fut l'ami de Joseph Anderwert, d'Ignaz Heinrich von Wessenberg et de Joseph von Lassberg. Il se faisait appeler comte de T. et Valsassina.

Sources et bibliographie

  • R. Soland, «Johann Theodor von Thurn-Valsassina», in ThBeitr., 108, 1970, 15-51
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Variante(s)
Johann Theodor von Thurn und Valsassina
Dates biographiques ∗︎ 22.4.1768 ✝︎ 7.4.1836