de fr it

Johann AloisWiesli

23.2.1861 à Hub (comm. Busswil, auj. comm. Sirnach), 5.7.1944 à Saint-Gall, cath., de Busswil et Wilen (TG). Fils de Johann Alois, capitaine et propriétaire de l'auberge zum Sternen, et de Magdalena Barbara Baumann. 1892 Maria Rosina Meyenberger, fille de Johann Jakob, préfet. Président de la commune locale (Ortsgemeinde) de Busswil (dès 1885), juge de paix et préposé aux poursuites du cercle de Sirnach (1890-1896), W. succéda à son beau-père comme préfet du district de Münchwilen (1896-1911). Député au Grand Conseil thurgovien (1890-1911, président en 1908-1909). Conseiller d'Etat conservateur catholique (1911-1923, Finances, Forêts, Pêche et Tutelles), W. appliqua une politique d'économies rigoureuses, qui permit au canton de surmonter la Première Guerre mondiale sans dommage financier. Les lacunes de sa direction et de sa gestion administrative, ainsi que son attitude autoritaire lui firent perdre le soutien du PRD et lui coûtèrent sa réélection par le peuple en 1923. Administrateur des Salines du Rhin et du chemin de fer de la Thurgovie centrale (Mittel-Thurgau-Bahn). Membre du synode et du Conseil de l'Eglise catholique. Major d'infanterie.

Sources et bibliographie

  • Thurgauer Jahrbuch, 1945, 38-39
  • A. Salathé, Geschichte des Füsilierbataillons 75, 1991, 250
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF